Orgues classiques

Grâce à la technique de l'échantillonnage numérique ou digital, le domaine de l'orgue classique et liturgique est enfin à votre portée.

En effet, grâce aux techniques de pointe, les sons des vrais tuyaux d'orgues, y compris l'attaque, sont enregistrés et stockés dans des mémoires.

Lorsqu'on joue sur le clavier des orgues classiques numériques ou digitales, on restitue, avec toutes leurs subtilités, les sons originaux enregistrés auparavant.

C'est ainsi que l'organiste dispose chez lui, ou à l'église, d'une panoplie de jeux pour exécuter ses oeuvres favorites, ou accompagner les offices religieux.

Ces instruments sont complets: de 1 à 4 claviers et un grand pédalier, surmonté d'un banc.

Le toucher des claviers des orgues digitales a été spécialement étudié pour simuler totalement le toucher des claviers des grandes orgues.

L'amplification interne de ces orgues, est telle qu'elle suffit dans la majorité des cas.

Rien n'empêche, pour les très grands espaces, de rajouter des colonnes sonores.

Des fonctions telles que transposition et réverbération complètent l'équipement des orgues numériques.

Elles disposent enfin d'une prise de casque et de sorties pour amplis supplémentaires, ainsi que d'une prise MIDI, qui permet à l'orgue de se connecter à des ordinateurs, des enregistreurs - séquenceurs, des modules de sons, et autres éléments extérieurs.

Des instruments plus petits, transportables, avec un clavier de 5 octaves sont également pourvus de cette technique et rendent les déplacements des organistes avec leur instrument très aisés.

Complets ou plus simples, ces instruments sont accessibles avec des budgets très raisonnables.

Nous avons toujours de tels instruments en exposition.

D'autre part, pour les églises qui désirent "revitaliser" leurs anciennes grandes orgues,sans les restaurer (le prix des restaurations est souvent très élevé), nous adaptons des systèmes électroniques analogues aux orgues digitales dans l'instrument d'origine, en respectant tous ses composants.

On peut ainsi continuer à se servir des claviers existants. Le son est alors diffusé par l'endroit où les tuyaux se trouvent.

Pour un budget dérisoire comparé à celui nécessaire à la restauration des grandes orgues, vous retrouverez l'utilisation de celles-ci, avec même souvent plus de registres. Étant donné la fidélité du son reproduit par rapport au modèle originel, nul ne pourrait dire s'il s'agit du son produit par les vrais tuyaux, ou par le système digitalisé.

Nous sommes à votre service pour étudier votre problème.


index